Les Réseaux de surveillance sismique dans les Pyrénées

Webmaster : Sébastien Benahmed
Accueil>Actualites >Projet SISLACQ2021

Projet d’observation de la sismicité de la région de Lacq : SISLACQ 2021


Objectif : Localiser précisément la sismicité de la région de Lacq

Moyen : Déploiement d’un réseau temporaire de 10 stations sismologiques (2021-2022)

Figure 1: Catalogue de la sismicité dans le sud-ouest 1962-2019, IRAP/Observatoire Midi-Pyrénées. La sismicité de Lacq dans le bassin d’avant-pays, s’individualise bien de celle de la chaîne pyrénéenne.

La région de Lacq, au nord-ouest de Pau (Cf Figure 1), se caractérise par une sismicité importante, principalement avec des magnitudes inférieures à 4 (Cf Figure2).

Figure 2: Catalogue de la sismicité dans la région de Lacq entre 1974 et 2021, et déploiement du réseau temporaire. La disposition spatiale du réseau temporaire SISLACQ2021 est optimisée à la zone. NB: La station URDES est permanente. Les données de failles proviennent du BRGM.

L’observation de la sismicité de Lacq grâce à ce réseau permettra d’une part de recueillir de très nombreux événements qui restent inaperçus des stations permanentes (une seule station permanente se situe à moins de 10km de Lacq, à Urdes), et d’autre part de les localiser avec une bonne précision. Cela permettra de mieux comprendre l’origine de la sismicité de cette région, en particulier son lien avec la déplétion long terme du réservoir de Lacq suite à son exploitation passée.
Cette étude se place dans le cadre d’une collaboration européenne plus large visant à mieux comprendre les processus de génération de sismicité liés à des réservoirs gaziers ou pétroliers en fin d’exploitation.

Figure 3: Exemple d’une station temporaire.

Les stations temporaires (Cf Figure 3) ont été installées en Janvier 2021, et resteront en place pour une durée de 2 ans. Leur fonctionnement est contrôlé par des visites tous les 2 ou 3 mois pour le relevé des enregistrements. De tailles réduites, alimentées sur batteries, elles n’occasionnent aucune nuisance.

Des premiers signaux ont ainsi pu être enregistrés quelques jours après le déploiement du réseau (Cf Figure 4).




Figure 4: Mouvement du sol enregistré par les 11 capteurs du réseau SISLACQ2021 pour le séisme de magnitude 2.5, détecté le 22 Janvier 2021 à 00h39 (heure locale) et localisation. La station URDF correspond à celle permanente d’Urdes.

Après un peu moins de 3 mois d’enregistrement, les premiers séismes ont été détectés et localisés. Ils sont de faibles magnitudes (<M 2.5) et principalement localisés dans 2 zones: un premier cluster à l’Ouest de la station de Castanhère (CASTA) et une seconde zone plus étendue au niveau d’Arthez-de-Béarn, au nord d’URDES. Cette première analyse des données sismiques nous permet de vérifier le bon fonctionnement du réseau et sa capacité à détecter les séismes, mêmes faibles, de la région. Ce réseau va rester en place jusqu’en 2023.

Figure 5: Carte de la sismicité enregistrée par le réseau sismique temporaire du 12/01/2021 au 02/04/2021, dans la région de Lacq. NB: Les données de failles proviennent du BRGM.

Nous tenons à remercier les propriétaires pour leur hospitalité.

Vous avez ressenti un séisme dans les Pyrénées? Vos témoignages sont utiles: http://www.sispyr.eu

Pour un lien vers les cartographies des secousses induites par les séismes les plus importants des Pyrénées (depuis 2012): http://www.sispyr.eu/shakemap/archive/




Documentation complémentaire